NUMÉRO 63 | 2021

Écologies politiques depuis les Outre-mer

Éditorial
p. 5par Jean-Paul Deléage
Dossier
Aux frontières de l’imaginaire politique de la nation, les Outre-mer et leurs habitants sont aussi aux marges des conceptualisations des enjeux écologiques globaux depuis la France. Cette marginalisation est surprenante tant au regard de leurs écosystèmes, abritant 80 % de la biodiversité nationale dont une forêt primaire en Guyane, 20 % des atolls de la planète en Polynésie et la plus grande barrière récifale au monde en Nouvelle-Calédonie, qu’au regard de leurs luttes. Des manifestations contre les pesticides aux Antilles à la quête de justice à la suite des essais nucléaires en Polynésie en passant par les oppositions à l’extractivisme minier en Guyane ou aux politiques de déchets à La Réunion, les habitants des Outre-mer ont produit des conceptualisations de la crise écologique à partir de leurs situations postcoloniales. En collaboration avec l’Observatoire Terre-Monde, ce dossier propose de penser ces écologies politiques depuis les Outre-mer.
Variations
Sources et fondements
Notes de lecture
logo
Bâtiment C - 69, avenue Danielle Casanova - 94200 Ivry-sur-Seine - France - redaction@ecologie-et-politique.info